Le Bakufu: Un gouvernement dirigée par les Shoguns

Le Bakufu:

Le Bakufu

Le Bakufu (Littéralement : gouvernement sous la tente) ou shogunat est un gouvernement militaire ayant eu cours au Japon de la fin du XIIe siècle à la révolution de l’ère Meiji (1868). Le terme “Bakufu” fait référence au siège social ou à l’administration ou encore à un champ de bataille général. Il implique aussi, que ce genre d’administration n’est que temporaire.

En 1185, Minamoto no Yoritomo a unifié une grande partie du Japon et c’est établi comme premier Shogun du premier Bakufu (le Bafuku de Kamakura). Après trois titres successifs en tant que Bakufu, il reçoit le titre de seii taishogun. Titre donné au leader après 3 Bakufu successif. L’empereur et la cour dirigeaient la nation comme figure de proue (comme la reine d’Angleterre aujourd’hui). Le shogun lui maintenait le contrôle politique de la nation. C’est resté ainsi, jusqu’à l’ère Meiji. L’empereur reprend le pouvoir lors de la restauration de Meiji. Yoritomo instaure le système administratif militaire après 1185. On l’appelait également le Bakufu (quartier général militaire).

La position de l’empereur dans ce genre de système est spécial car il est isolé du reste du monde. L’empereur donne quand même des ordres impériaux aux membres du Bakufu  qui sont obligés de les suivres. Cependant, les membres du Bakufu utilisaient souvent leurs pouvoirs militaires pour forcer l’empereur à se taire. Le Japon a connu trois Bakufu.

Le Bakufu de Kamakura:

Le BakufuVers la fin de la période Heian, Minamoto no Yoshinaka fut nommé Seii Taishogun après la marche de Kyoto pendant la guerre de Genpai.  Son cousin, Minamoto no Yoshitsune le tuera. Par la suite, il aide son demi-frère Minamoto Yoritomo a maîtrisé ses rivaux avant de se faire trahir et tuer. En 1185, Minamoto a enfin vaincu le clan Taira. Après cela, Yoritomo usurpe les pouvoirs de l’empereur et établis un gouvernement féodale basé à Kamakura. C’est ce que l’on appelle le Bakufu de Kamakura.

L’empereur qui était à Kyoto, avait une place de figure de proue. Il nommait les gouverneurs civils, collectait des taxes et gouverner toute la zone autour de la capitale. Cependant, le “vrai” pouvoir politique était aux mains des shogun, du Bakufu ou du gouvernement militaire Samoruaï. En 1992, Yorimoto est “récompensée du titre de Seii Taishogun par l’empereur.

Révoltes et invasion :

Le shogunat sous Minamoto ne durera pas bien longtemps. Après sa mort en 1199, sa veuve, devient une nonne Bouddhiste. Elle éloigne l’héritier Minamoto et met un autre fils à sa place, mais il est assassiné. Le clan Hojo contrôlera le Bakufu à partir de ce jour. En 1221, la cour impériale dirige des révoltes contre le Bakufu, dans l’espoir pour regagner le contrôle du gouvernement. Néanmoins, ils échouent parce que le Bakufu est organisé de sorte à conserver la loyauté des Samouraï. La seule vraie menace contre le Bakufu de Kamakura était l’invasion Mongols du Japon.

En 1266, Kublai Khan se déclare empereur de Chine, établis la dynastie des Yuan et envoyé les représentant Mongole au Japon pour demander une capitulation immédiate. Le shogunat de Kamakura a refusé et les a renvoyés chez eux. Ce n’est qu’en 1274, après avoir vaincu les Coréens, les Mongoles envoient des soldats pour conquérir le Japon. Dû au mauvais temps, aux pénuries de réserve les forces à se retirer. Puis en 1281, ils font une deuxième tentative d’invasion. Mais, encore une fois, ils vont rebrousser chemin vers leurs navires dû à ce que l’on appelle le “typhon kamikaze”. Après les deux “batailles” non menées, beaucoup des productions sont détruite. Ces dégâts ont causé des mécontentements, chez les Samouraï qui ont demandé un changement de gouvernement.

Fin du Bakufu de Kamakura:

Le BakufuEn 1318, un nouvel empereur, Go Daigo, déterminés à diriger le seul Japon , arrive au pouvoir. Puis en 131, il engage des révoltes contre le Bakufu de Kamakura. Il est capturé et exilé en l’espace d’une année. Après son retour d’exil, un général du gouvernement Kamakura, Ashikaga Takauji est envoyé pour l’affronter. Cependant, il se rebelle contre le Bakufu et s’empare de Kyoto au nom de l’empereur Go Daigo. Pendant ce temps, un autre général, Nitta Yoshisada prend d’assaut Kamakura et détruit le Bakufu.

On appelle restauration de Kemmu les 3 années suivant la chute du Bakufu de Kamakura. Pendant cette période, Go Daigo tente d’établir un gouvernement impérial. Cependant, Ashikaga Tadayoshi, descendant de Minamoto, proteste à Kyoto avec le soutien militaire des seigneurs de guerres. Ils réclament un gouvernement contrôle par les Samouraï. Après la victoire de Minatogawa, Ashikaga est entré à Kyoto. Il y établira une nouvelle lignée d’empereur sous le contrôle de son shogunat. Un nouveau Bakufu voit le jour dans le district de Muromachi à Kyoto. C’est le Muromachi Bakufu.

En 1335, le prince Moriyoshi sera arrêté et tué. L’empereur Go Daigo s’enfuit à Yoshino, où il instaure un nouveau gouvernement impérial. De 1337 à 1392, Yamato et la cour de Kyoto réclament le pouvoir impérial.

Le Shogunat d’Edo: 

Le BakufuLe shogunat d’Ashikaga plus de 200 ans (de 1338 à 1573). Cette période est la période Muromachi. La cour impériale de Kyoto à coexister avec le shogunat Kamakura. Ashikaga prendra le contrôle de ce qui reste du gouvernement impérial. Mais le Bakufu de Ashikaga n’était pas aussi puissant que celui du Kamakura. Envahi pendant la guerre civile, ce n’est qu’aux mains d’Ashikaga Yoshimitsu qu’il y a eu un semblant d’ordre. Autorisant les policiers, qui jusqu’à là n’avaient que des pouvoirs limités, à devenir obtenir plus de pouvoir. On leur donnera plus tard le titre de Daimyo. Avec le temps, un partage équilibré du pouvoir ce mi en place entre les Shogun et les Daimyo. Les 3 familles les plus puissantes alternées comme députer auprès des shoguns de Kyoto.

En 1392, Ashikaga Yoshimitsu réussi enfin à réunifier la cour du Nord et celle du Sud. Cependant, malgré la promesse d’un équilibre entre les lignées impériales, le nord maintient son contrôle sur le trône. Après Yoshimitsu, la ligné de shogun deviendra de plus en plus faible. Ce qui donne au Daimyo plus de pouvoir. Le Shogun ne décidait plus de la succession impériale et les Daimyo soutenaient leurs propres candidats. La famille Ashikaga avait ses propres problèmes de succession qui se finira par la guerre d’Onin. Cette guerre ravagera Kyoto et mettra fin à l’autorité nationale du Bakufu. Le vide politique qui suivi laissera le pays dans une anarchie. Il gardera seulement le pouvoir pour une certaine période. Il gardera seulement le pouvoir pour une certaine période.

Le Bafuku de Togukawa: 

Le BakufuAprès près d’un siècle de guerre civile alors que des Daimyo tentaient de prendre le pouvoir, une série de puissants seigneurs prendront le pouvoir unifiant ainsi tous les clans sous un seul “leader” commun. Ces seigneurs sont Takeda Shingen, Oda Nobunaga, Hideyoshi Toyotomi et Tokugawa Ieyasu. En octobre 1600, lors de la bataille de Sekigahara, Tokugawa Ieyasu détruit ses opposants de l’ouest et devient le souverain leader. (c’est probablement l’une des plus grandes batailles de l’histoire du Japon.). L’empereur donne à Ieyasu le titre de Sei-i Taishogun en 1603. (Seii taishogun : shogun, c’est la même chose). Il lui confère ainsi le droit de régner sur le pays au nom de l’empereur. Tokugawa établit son gouvernement à Edo (TOKYO), il y instaure un gouvernement hiérarchique stricte qui restera inchangé pendant 250 ans jusqu’à la restauration de Meiji en 1868.

Tokgugawa instaure un gouvernement confucéen si bien organisé ce qui a mis fin à la mobilité sociale. Beaucoup de Samouraï ont perdu les terres qu’ils possédaient. Deux Types de Daimyo existent.Les proches des Tokugawa : Les Shimpan Daimyo. Les anciens vassaux: les Fudai Daimyo

 Les changement: 

Le BakufuLes Samouraï devaient choisir entre abandonné leur épée et devenir des paysans ou suivre leurs seigneurs des domestiques payés. Les Daimyo étaient sous contrôle strict des shoguns. Un système appelé Sankin Kotai, stipulé que leurs familles devaient vivre à Edo. Quant au Daimyo, ils devaient alterner un an à Edo puis un an dans leur province. Le système s’assurait que les Daimyo ne s’enrichissent pas trop ou n’amassez pas trop de pouvoir politique. Il existe quatre classes différente au sein de la population. Les Samouraï, les paysans, les artisans et enfin les marchands. Les Samouraï, les marchands et les artisans vivaient chacun dans leurs quartiers dans les villes construit autour du château des Daimyo.

Le système politique à évoluer en ce que les historiens appellent le Bakuhan, une combinaison entre le bakufu et han. Dans le Bakuhan, l’autorité revient au Shogun et les Daimyo ne dirigent que certaines régions. Même si le Shogunat de Tokugawa faisait de son mieux pour isoler le Japon des influences étrangères, il y avait quand même du commerce avec l’étranger. Vers la fin de la période d’Edo, beaucoup de facteurs, on fait que le shogunat, c’est affaibli. Une bureaucratie trop lourde, une politique économique trop vieille, une agitation dans les classes populaire ect…

 L’effondrement du Bakufu: 

L’industrialisation des forces de l’ouest a forcé le shogunat à chercher une technologie et une connaissance militaire étrangère pour maintenir leurs propres forces militaires. Au final, une crise est arrivée lorsque les États Unis ont forcé le Japon à ouvrir leurs ports. Divisés à ce sujet,  une peur de l’invasion étrangère s’est installée chez les Daimyo. C’est la restauration de Meiji qui mettra fin à la période d’Edo le 3 janvier 1868. Le pouvoir restauré à l’Empereur, le dernier shogun Tokugawa est devenu un simple Daimyo.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Facebook
Facebook
INSTAGRAM