Qin Er Shi: Le Second Empereur de la Chine unifiés

Le Personnage Qin Er Shi :  Qin Er Shi

Qin Er Shi est le second empereur de la dynastie Qin. Il est né en 229 et mort en octobre 207, c’est le second fils de Qin Shi Huang. Il régna de 210 à 207 av. JC. Son vrai nom fut Huhai mais l’ancien Chinois à réduit la prononciation comme “Ga_ge”. Même si ses origines sont remis en question par beaucoup d’historiens, mais ils l’ acceptèrent comme membre du royaume de la fa.mille Qin.

Etant le plus jeune fils, il était adoré par son père. On ne sait pas vraiment qui était sa mère, même si beaucoup dise que c’est Lady Hu. Bien qu’il soit aussi appelé Ying Huhai aujourd’hui, mais à l’époque son prénom n’apparaissait jamais avec les noms Ying, Zhao ou Qin. Dès un jeune âge, Huhai était l’apprentie du Premier ministre Zhao Gao pour apprendre la juridiction par le décret de Qin Shi Huang

Complot et succession au trône :

La mort du premier empereur, décédé lors de l’une de ses tournées dans l’Est de la Chine était restée secrète jusqu’à leurs retours au palais. Néanmoins, Huai et Zhao Gao avaient été mis au courant. Ils purent commencer à mettre au point un complot à l’intérieur même du château. Le fils ainé, Fusu devait succéder à son père, mais Lie Si et Zhao Gao complotèrent contre celui-ci pour qu’il se donne la mort. Leur plan fut un succès et Huhai succéda enfin à son père.

Son règne : 

Il débuta son règne en 210 av. JC à l’âge de 21 ans. Son vrai nom, Qin Er Shi veut dire “deuxième génération de Qin”. Son nom suivait les règles de classification établies par son père, car celui-ci pensait que son empire durerait plus de cent générations et voulais que les successeurs portent leur aspiration dans leurs noms. Cette pratique cessa brusquement avec le troisième empereur Ziying, lorsque la dynastie Qin fut envahie par Chu et Han. 

Qin Er Shi dépendait tellement de l’eunuque Zhao Gao qu’il était devenu un empereur en marionnette avec Zhao Gao qui tirait les ficelles. L’eunuque fut son Premier ministre pendant toute la durée de son règne. Contrairement à son père, son règne fut cruel et il fit souffrir beaucoup de personnes. Depuis le début de son règne, l’empire des Qin glissait vers un déclin.

son retour: 

Qin Er ShiDe retour d’une de ses tournées, Zhao Gao lui suggéra d’examiner les gouverneurs et les commandant militaire afin de punir ceux qui étaient coupable de crime. Ainsi d’après lui, l’empereur peut se débarrasser de ceux qui n’étaient pas d’accord avec ses décisions. Six princes furent tués à Tu, y prenant goût l’empereur commença aussi à punir les gens pour des crimes insignifiants. Ces trois frères furent mis en prison et un messagé leur fut envoyé pour leur annoncer la peine de mort. Jianglu regarda le ciel et cria trois fois qu’il n’avait commis aucun crime. Les trois frères pleurèrent ensemble et décidèrent de se suicider eux même avec leurs épées.

On voyait rarement l’empereur si ce n’est jamais. Zhao Gao racontait que l’empereur était jeune et qu’il était le fils des cieux, c’est pourquoi son visage et sa voix ne doivent pas être vu ni entendu. On sait également que l’empereur rester dans le palais et ne consulter que Zhao Gao. Dûs à cela, les hauts ministres avaient rarement l’opportunité de voir l’empereur dans la cour.

Révolte et débordement :

Les bandits et les brigands se faisaient plus nombreux et attaqués les Qin de tous les côtés. Les dirigeants militaires comme Chen Sheng proclamèrent que Qin Er Shi n’était pas un bon leader et que Fusu aurait dû être le successeur du premier empereur. L’une des révoltes survenues rapidement fut celle de 209 av. JC, la révolte de Dazexiang. Le peuple se rebella dans le territoire qui à l’origine fut celle de Chu, proclamant qu’ils allaient restaurer la grandeur de Chu.

Dans l’ensemble Qin Er Shi n’a pas pu lutter contre les rebelles de tous les territoires. Il n’était pas aussi doué que son père et beaucoup de révolte à son égard se développèrent. Il régna pendant une période de grand trouble civils et très vite tout ce que son père avait réussi à mettre en place s’effondra. Un ambassadeur a signalé les rébellions de la cour alors l’empereur fou de rage le punit. Après cela, tous les ambassadeurs qui lui signalait les révoltes disaient que les bandits étaient poursuivis et capturés. Ces nouvels calmants ces inquiétudes Qin Er Shi était content.

punition & soulèvement:

Les groupes de bandit et brigand continuèrent à grandir en nombre. Les ministres Feng Quqi, Li Si et le général Feng Jie sont venus se plaindre que les militaires Qins n’arrivent pas à contrôler la hausse du nombre de révoltes. On suggéra à l’empereur d’arrêter la construction du Qin Er Shiet de baisser les taxes, car c’était trop élevé, mais l’empereur questionna leurs loyautés. Ils furent livrés à des officiers pour un examen pour voir s’ils ont commis des crimes. Feng Guqi&Feng Jie se sont suicidés pour ne pas subir un tel déshonneur, en revanche Li Si était emprisonné puis tué avec la méthode des 5 punitions. Ces séries de cinq punitions physiques.

Zhao Gao continua de pousser l’empereur à trouver des associés loyaux et punir plus sévèrement ceux qui se montrent déloyale. Douze princes furent exécutés au palais de Xianyang et dix princesses à Du, leurs corps fut découpé en petits morceaux.

Le test de Zhao Gao: 

Le 27 septembre 207 av. JC, l’eunuque Zhao Gao a testé son emprise sur l’empereur. Il a apporté un chevreuil/cerf/biche à l’Empereur, mais à dit que c’était un cheval. L’empereur rigola et lui répondit : “le chancelier confondrait-il un cerf avec un cheval.” Puis l’empereur questionna ceux qui étaient présents, certains restèrent silencieux et d’autre prirent le parti de Zhao Gao en disant que c’était un cheval. Zhao tua ceux qui avaient dit que c’était un cerf.

La chute de la dynastie :

Même si Qin avait réussi à réprimer la plupart des rebellions. Ces mouvements de foule créèrent tout de même de sérieux dommages. La main d’œuvre de Qin fut grandement réduite et il fut définitivement battu à la bataille de Julu. Qin Er Shi essaya bêtement de tuer le général Zhang Han ce qui entraîna sa capitulation ainsi que la mort de 200 000 troupes de Qin brûlés vive. Au total Qin a perdu plus de 300 000 hommes, mais il n’a pas pris la défaite au sérieux pensant qu’il avait encore beaucoup d’autres soldat en réserve. Un eunuque loyal lui avoua au final la vérité, choqué Qin Er Shi essaya de capturer Zhao Gao pour le tenir responsable de tout cela. Mais Zhao Gao avait prévu que l’empereur le tiendrait responsable et avait comploté avec ses soldats pour forcer Qin à se suicider.

Qin Er ShiCerné avec aucun moyen pour s’échapper, Qin Er Shi demanda à l’eunuque loyal pourquoi il n’a pas parlé plus tôt. Celui-ci lui répondit que l’empereur lui-même avait décidé d’exécuter tous ceux qui lui diraient la vérité et que donc tout le monde préférez lui mentir. En 207 av. JC la dynastie Qin s’effondra quinze ans après sa fondation. Qin Er Shi régna seulement trois ans et fut forcé de se suicider à l’âge de 24 ans par le ministre en qui il avait le plus confiance. Il fut condamné à mort par Zhao Gao et après sa mort, on lui refusa l’enterrement royal. Il fut enterré dans le Xi’an (d’aujourd’hui) près de La Grande pagode de l’oie sauvage. Comparée à son père Qin Shi Huang, sa tombe est moins élaborée et n’a pas d’armée en terre cuite. Qin Er Shi n’a pas de temple à son nom.

Son fils, Ziying lui succéda, mais eu un titre moins important, il fut le “Roi des terres de Qin”. Il vengea son père en assassinant Zhao Gao, mais l’année suivant cet assassinat, il capitula à Liu Bang.

Qin Er Shi aujourd’hui :

Le nom de l’empereur est inclue dans beaucoup terme cantonnais “Er Shi Zu” par exemple. La phrase à un sens négatif, en général elle désigne un enfant trop gâté par des parents très riches. Et qui auraient grandi avec aucune valeur morale et aucune compétence nécessaire à la vie de tous les jours. L’étymologie du terme “Baka” en japonais, signifiant idiot, vient du test de Zhao Gao sur l’empereur avec le cerf.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Facebook
Facebook
INSTAGRAM