Kitsune : un renard très ancré dans le folklore japonais

Kitsune : 

Kitsune

Kitsune veut dire renard en japonais. Les renards sont des sujets récurrents dans le folklore japonais. Ils sont souvent décrits comme des êtres intelligents avec des pouvoirs magiques qui augmentent avec l’âge et la sagesse. D’après le folklore Yokai (fantôme), tous les renards ton capable de duper les autres. Mais dans d’autres histoires, ils sont décrits comme des gardiens fidèles, des amis, des amants ou des femmes. Ces légendes ont vu le jour, car il fut un temps au japon où les Hommes vivaient avec les renards comme compagnons.

Le Kitsune fut vite associé à un Inari (divinité japonaise) et le sert en tant que messager. Ce rôle a renforcé l’importance surnaturel des renards. Plus le Kitsune a de queues (ils peuvent en avoir jusqu’à 9), plus ils deviennent intelligents et puissants. Dû à leurs potentiels pouvoirs, certaines personnes leurs offres des offrandes comme à des divinités.  À l’inverse, les renards étaient souvent perçus comme des animaux “sorciers”, surtout pendant la période d’Edo (1603 à1867). C’était des gobelins à qui on ne pouvait pas faire confiance.

L’origine du mythe :

Kitsune

 

L’origine du mythe japonais sur les renards à ses racines dans la mythologie chinoise. Le récit chinois sur les renards les appelles les huli Jing et ils peuvent avoir jusqu’à neuf queues. Beaucoup de ces histoires sont racontées dans le Konjaku Monogatarishu au 11e siècle dans la collection chinoise, Indienne et japonaise. Le renard à neuf queues fut adapté de la mythologie chinoise à la mythologie japonaise. Smyers a noté que les traits séductrice et la connexion du mythe du renard au bouddhisme avait été rapporté au Japon par des récits similaires chinoises. Pourtant, elle continua d’affirmer que certaines histoires contiennent des éléments propres au Japon.

Il y a deux classifications communes du Kitsune :

  1. Le Zenko : il est bienveillant, c’est un renard céleste associé a Inari.
  2. Le Yako : souvent malicieux ou méchant
  3. Ninko : un renard invisible, qui peut être vu seulement lorsqu’il possède quelqu’un

Les caractéristiques principales :

Les kitsunes sont connus pour posséder une intelligence supérieure, une longue vie et des pouvoirs magiques. Ce sont des entités spirituelles et le mot Kistsune est souvent traduit par esprit de renard. Pourtant, cela ne veut pas dire que les Kitsune sont des fantômes ou qu’ils sont très différend des renards habituels. On utilise le mot “esprit” pour parler de connaissance et d’éveil spirituelle. Tous les renards ayant vécu longtemps gagnent des pouvoirs surnaturels.

KitsunePhysiquement, les kitsunes sont connues pour avoir tout au plus neufe queues. En général, ceux qui ont beaucoup de queues sont les plus vieux et les plus forts. En effet, dans certaines histoires, on dit que le renard recevra de nouvelles queues qu’après 100 ans. Les renards les plus communs dans les récits sont ceux à une, cinq, sept et neuf queues. Lorsque le Kitsune gagne sa neuvième queue, sa fourrure devient blanche ou dorée. Les Kyubi no kitsune (renard à 9 queues) gagne la capacité à voir et entendre ce qui se passe n’importe où dans le monde. Après ses 1000 ans et ses neufs queues gagnés, le kitsune prend une couleur dorée et devient un Tenko (renard céleste). Cette forme est la plus puissante forme qui existe pour un Kitsune, une fois atteint, il s’élève au ciel.

Des êtres métamorphe:

Le Kitsune peut prendre forme humaine, c’est un don qu’il gagne en atteignant un certain âge, 100 ans en général, mais certain l’obtienne à 50. Il existe néanmoins des pré requis commun à tous dans cette transformation; le renard doit déposer des roseaux, une large feuille ou un crâne sur sa tête. Ensuite, ils peuvent prendre plusieurs formes : femmes, jeunes filles, vieil homme et parfois de jeunes hommes. Ces “formes” ne sont pas limitées par l’âge ou le sexe du renard, et un Kitsune peut copier l’apparence d’une personne.

KitsuneLes renards sont particulièrement connus pour imiter de belles jeunes filles. La croyance populaire dans le japon médiéval fut que n’importe quelle femme que l’on rencontrait seule, surtout au crépuscule ou la nuit pouvait être un renard. Le terme Kitsune-gao fait référence aux femmes ayant un visage long, fin avec des yeux rapproché, des sourcils fin et de hautes pommettes. Traditionnellement, ce type de visage est considéré attirant, et certaines légende l’attribue au renard sous forme humaine.

Autres Histoires: 

Dans d’autres histoires, Kitsune ont des difficultés à cacher leur queue une fois leurs formes humaines prise. Une des méthodes les plus courantes pour trouver leurs queues seraient de la chercher une fois qu’elles sont bourrées pour enfin discerner la vraie nature de la créature. Les Hommes pieux pourraient parfois voir sous le déguisement du renard. Les kitsunes peuvent aussi être découvert grâce à leur peur et leur haine envers les chiens. On raconte même que certain d’entre eux sont tellement secoués par leurs présences qu’il se retransforme en renard et s’enfuit.

Les autres capacités surnaturel attribué au Kitsune sont la possession, le feu par la bouche ou la queue. Mais aussi, les manifestation dans les rêves des autres, voler, l’invisibilité et la création d’une illusion tellement elaboré qu’il es presque indistinguable de la réalité.kitsune

L’une des histoires qui montrent l’imperfection des Kitsunes lorsqu’ils prennent forme humaine est celle de Koan. C’est une figure historique qui avait l’intelligence et des pouvoirs magiques de divination. D’après l’histoire, il était chez l’un de ses disciples quand il s’ébouillanta le pied en entrant dans un bain trop chaud. Il s’enfuit ensuite de la salle de bain nu et lorsque les servants de la maison le virent, ils furent étonnés de voir que Koan avait beaucoup de fourrure sur son corps et une queue-de-renard. Koan prit alors la forme d’un vieux renard et s’enfuit.

Le Kitsunetsuki:

Le Kitsunetsuki veut littéralement dire “l’étape de la possession d’un renard”. La victime choisie est souvent une jeune femme que le renard possède en passant sous ses ongles ou par sa poitrine. Dans certains cas, on dit que les expressions du visage d’une personne changent au point de ressembler à ceux d’un renard. Dans les traditions japonaises, il est dit que les renards qui possèdent des illettrés peuvent faire en sorte a ce que la victime puisse lire de manière temporaire.

Kitsune Au japon, le Kitsunetsuki fut longtemps considéré comme une maladie. Du début de l’air d’Heian jusqu’au début du 20e siècle, on considère cela comme une maladie mentale. La possession était l’explication donnée pour le comportement anormal des individus victimes. Vers la fin du 19e siècle, le Dr Shunichi Shimamura constata que les maladies physiques qui provoquaient des fièvres étaient souvent considérées comme Kitsunetsuki. La croyance n’est plus populaire, mais les histoires de possession de renard existent encore. Tout comme l’allégation que les membres du culte Aum Shinrikyo ont été possédés.

En médecine, le Kitsunetsuki est un syndrome culturel unique à la culture japonaise. Ceux qui en souffrent pensent/croient être possédé par un renard. Les symptômes sont : l’envie de riz ou  de sucreries telles que les haricots d’adzuki, le manque d’énergie et le dégoût du contact.

Les croyances folkloriques:

Dans les croyances folkloriques, les histoires de possession par des renards peuvent être trouvées dans tout le territoire japonais. On pense que les gens possédés souffrent d’une maladie mentale. Il n’y a pas que des individus, mais aussi des familles qui parlent d’esprit protecteur en forme de renard. Et dans certaines régions, on dit qu’ils sont possédés par des Kuda-gitsunes, des osakis, des yakos et des hitogitsunes aussi appelés Kitsunetsuki.

(Kuda gitsunes, osaki, yakos, hitogitsune ou kitsunetsuki: type d’esprit de possession dans la légende japonaise)

Ces familles sont dites avoir utilisé leurs renards pour faire fortune, mais le mariage dans ces familles était interdit pour ne pas les agrandir. On raconte également qu’il ramène les maladies et jette des malédictions de possession, sur les cultures et le bétail des personnes qu’ils détestent ou qui les considèrent comme tabou. Ces comportements ont tout de même créé des conflits sociaux.Kitsune

Il y a également un autre type de Kitsunetsuki appelé Inari-sage, où les pratiquants du Shugendo voient les renards comme de gentils servant des dieux et les utilisent quand ils font des oracles.

(Shugendo: est une tradition spirituelle millénaire japonaise où la relation entre l’homme et la Nature est primordiale)

La quantité de croyance donnée au renard était très grande donc par conséquent les gens pensaient que les renards étaient des Inari no Kami ou ces serviteurs.

(Inari no Kami: est initialement le kami shinto des céréales, puis des fonderies et du commerce, ainsi que le gardien des maisons . Kami veut dire dieu).

Les Hoshi no Tama:

La plupart des kistunes possédant quelqu’un possède une petite boule blanche appelée Hoshi no Tama. Les contes les décrivent comme rayonnant avec un Kitsunebi (apparition mystique du folklore japonais). On les identifie aussi comme des perles ou des bijoux magiques dans certains contes. Lorsque le Kitsune ne prend pas possession de quelqu’un ou ne prend pas forme humaine, le kitsune garde la boule dans sa bouche ou la transporte sur sa queue. Les bijoux sont un symbole récurant des Inari et les représentations des renards Inari sans sont très rares.

KitsuneL’une des croyances est que quand un Kitsune change de forme, son Hitoshi no Tama garde une partie de ses pouvoirs magique. Une autre tradition dit que la perle représente son âme et si le Kitsune en est séparé trop longtemps, il mourra. Ceux qui arrivent à lui voler la boule peuvent en échange de la restituer au Kitsune lui demander de l’aide.

Les Représentations existantes des Kitsunes:

Ancrés dans le folklore japonais, les Kitsunes apparaissent dans plusieurs œuvres japonaises. Le théâtre de Noh, Kyogen, Bunraku et Kabuki sont des dérivés des contes folklorique tout comme les œuvres contemporaine comme les animes, les mangas et les jeux vidéo. Le groupe de métal Babymetal parle du mythe du Kitsune dans leurs musiques et inclus des masques de renard. Pendant leurs concerts, durant l’interlude il diffuse également une animation sur le même thème. Des auteurs de fictions de l’ouest ont également utilisé ce mythe.

On les trouves  beaucoup dans ses 3 catégories:

Les serviteurs d’Inari

Les kitsune sont associés avec Inari, la déesse Shintô du riz. Cette association a renforcé l’existence surnaturelle du renard. À l’origine, le Kitsune était un messagé d’Inari, mais la limite entre les deux est troublés si bien qu’Inari Okami peut être décrit comme un renard. De la même manière, des temples entiers sont dédiés à des Kistunes, où les croyants peuvent laisser leurs offrandes. Les esprits “renards” sont réputés pour être particulièrement fan du tofu frit en morceau appelé aburage. Ce qui se trouve dans des plats à base de nouilles comme le Kitsune Udon ou le Kitsune Soba.

KitsuneL’Inari-zushi est lui aussi un sushi nommé pour Inari Okali. Les Inari kitsune sont blancs, la couleur représentant les bons présages. Ils possèdent le pouvoir de repousser les mauvais esprits, c’est pourquoi parfois, ils servent comme le gardien des esprits. En plus de protéger les temples Inari, on leurs demandes d’intervenir au nom des villageois et en particulier pour les aider contre les nogitsunes pénibles. (Les esprits renard qui ne sert pas Inari). Les renards noirs et ceux à neuf queues sont aussi considérés comme un bon présage.

D’après les croyances dérivées du Fusui, le pouvoir des renards est tellement supérieur au mal qu’une simple statue de renard peut chasser le mal ou les énergies négatives qui s’écoulent du nord-est. Beaucoup de temples Inari, comme le très connus temple de Fushimi à Kyoto, ont ce genre de statues. Les Kitsunes sont connectés aux Bouddhisme à travers le Dakiniten, la déesse se réunit avec l’aspect féminin d’Inari. Le Dakiniten est représenté comme une boddhisattva maniant une épée assise sur un renard blanc volant.

 Des farceurs :

Les Kitsunes sont aussi souvent représentées comme des farceurs dans des films dans lesquelles ils varient entre bêtises et la malveillance. Les contes racontent que les Kitsune jouent des tours au Samouraï excessivement fière, au marchant cupide et sur les personnes vantardes. Alors que les plus cruelles d’entre eux maltraitent les pauvres ouvriers, fermier ou les moines bouddhistes dévoués. Les victimes sont souvent des hommes, car les femmes sont souvent possédées à la place.

KitsunePar exemple, on pense que les Kitsunes employaient leurs Kitsunebi pour égarer les voyageurs. Une autre de leurs tactiques est d’embrouiller leurs cibles avec des visions ou des illusions. Un autre but commun des farceurs inclus la séduction, le vol de nourriture, l’humiliation des gens très fières.

Un jeu traditionnel appelé Kitsune-ken fait référence au pouvoir des Kitsune sur les Hommes. Le jeu ressemble au jeu pierre, feuille, ciseau, mais les formes sont plus ceux d’un renard, un chasseur et un chef de village. Le chef bat le chasseur qu’il dépasse, le chasseur bat le renard qu’il tue et le renard bat le chef, qu’il ensorcelle.

Autres: 

D’autres Kitsune utilise leur magie pour le bénéfice de leur compagnon ou leur hôte tant qu’ils les traitent avec respect. En tant qu’esprit, les Kitsunes n’ont pas les mêmes lois morales que les hommes. Si un Kitsune adopte une maison peut par exemple ramener plus d’argent ou d’objet à son hôte qu’il aura volé dans le quartier. Par conséquent, les maisons qui abritent des Kitsunes sont traités avec méfiance. Bizarrement, les familles samouraï étaient souvent réputer pour avoir des arrangements avec les Kitsunes, mais ces renards étaient considérés comme Zenko (bon renard) et l’utilisation de leur magie est un signe de prestige.

KitsuneLes maisons abandonnées sont des lieux souvent hantés pour les Kitsunes. Une histoire du 20e siècle raconte l’histoire d’un ministre qui déménage dans une vieille maison et y découvre une famille de renard qui y vivait déjà. Les Kitsunes essayent d’abord de l’effrayer, puis réclame le droit de garder la maison, car ils sont la depuis plus longtemps. Mais l’homme refuse et force les renards à partir vivre dans une maison abandonnée plus loin.

Les Contes distinguent les cadeaux des Kitsunes des payements. Si un Kitsune offre un payement ou une récompense qui inclut de l’argent ou des bien matérielle. Une partie ou l’ensemble de tous ces biens seras de vieux papier, des pierres, des choses sans réelles valeurs qui seront sous illusion magique. Les vrais cadeaux sont souvent intangibles comme les protections, la connaissance ou une longue vie.

  Des femmes et des amantes: 

KitsuneLes Kitsunes sont souvent représentées comme des amants, souvent dans des histoires avec un homme et un Kitsune qui prend la forme d’une femme. Le Kitsune peut être une séductrice, mais ces histoires sont souvent romantiques. Souvent, un jeune homme sans le savoir se marie avec une femme-renard, qui s’avère être une femme dévouée. Un jour, l’homme découvre la vraie nature de sa femme et celle-ci est obligé de s’en aller. Dans certains cas, le mari se réveille comme d’un rêve, dégoûter, désorienté et loin de la maison. Il doit ensuite retourner dans sa famille couvert de honte.

Beaucoup d’histoire raconte celle de femme-renard enceinte. Quand ce genre de progéniture sont humains, ils possèdent des pouvoirs spéciaux ou surnaturelle qui sont souvent léguées à leurs propres enfants. Les rumeurs sur le magicien et astrologue Abe No Seimei disaient qu’il avait hérité de ce genre de pouvoir extraordinaire. Il existe pourtant des histoires qui parlent de deux Kitsunes se mariant entre eux.

Mariage entre Kitsune: 

Lorsqu’il pleut avec un ciel découvert, on appelle ça le mariage des Kitsune (Kitsune no Yomeiri) en rapport avec le conte folklorique qui décrit explique que leurs cérémonies de mariages se déroulent sous de telles conditions météorologiques. On considère cela comme un bon présage, mais les Kitsunes se vengerait de chaque individu qui ne serait pas invité et qui les dérangerait. On voit cela dans le film de Akira Kurosawa “Dream”.

Takeda ShingenDans Nagashino 1575 de Stephen Turnbull, on raconte l’histoire du clan Takeda et son implication avec une renard-femme. Le seigneur de la guerre Takeda Shingen en 1544 ayant battu un seigneur de guerre moins connue, Suwa Yorishige qui le poussa au suicide après une conférence sur la paix humiliante. Shingen força ensuite la fille de Suwa Yorishige Lady Koi (sa propre nièce) à se marier avec lui alors qu’elle n’avait que 14 ans. Shingen était tellement obséder par la jeune fille que ses supporters superstitieux commencèrent à se dire qu’elle était l’incarnation de l’esprit du renard blanc du temple de Suwa qui l’aurait ensorcelé pour se venger.

Plus tard lorsque leurs fils Takeda Katsuyori fut un leader désastreux en dirigeant le clan à une défaite désastreuse lors de la bataille de Nagashino. Les vieux sages se souvinrent des circonstances tragiques de sa naissance d’une mère considérée comme “magique”.

Quelques adaptation de la légende que vous pouvez trouver: 

Dans les Jeux Vidéos: 

Dans la littérature:

Kitsune

Dans les mangas et les Animes: 

Dans des séries & films :

Comme vous l’aurez remarquée dans beaucoup d’adaptation (cinématographique, littéraire, etc.) on parle de ces animaux ! Aviez-vous remarqué ? Connaissez-vous d’autres adaptations sur ces créatures ?

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Facebook
Facebook
INSTAGRAM