Mai 15

Le Patinage artistique

Le Patinage Artistique

Patinage artistique

Vous êtes passionné(e) de patinage artistique, mais vous avez encore du mal à comprendre la notation et le système de points lorsque vous regardez cette discipline. Ne vous en faites pas, c’était mon cas avant ! J’ai donc décidé de vous faire part de quelques explications qui vous permettront, j’espère de mieux comprendre ce sport !

Tout d’abord, il faut noter que ce système est appelé COP (code of points). Il faut aussi savoir qu’il est valable qu’à partir de la saison 2003/2004. Néanmoins, il a étéréajusté pour la saison 2004/2005 puis une dernière fois pour celle de 2005/2006. Ne tentez donc pas de l’appliquer aux saisons précédentes, car il ne fonctionnera pas correctement.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, mettons en place les bases pour ceux et celles qui ne seraient pas vraiment familiers avec ce sport. Le patinage artistique contient quatre épreuves : l’individuelle Dames, L’individuelle Messieurs, les Couples et la Danse sur Glace. Pour départager les candidats, douze juges sont prévus pour les compétitions et neuf d’entre eux sont désignés par tirage au sort. Ces juges vont donner à chaque patineur une note technique et une note artistique après leurs prestations sur la glace. Chaque patineur passe deux fois sur la glace, tout d’abord avec un programme court sur une musique de leurs choix puis avec un programme long (aussi appelé libre) sur une autre musique de leurs choix.

Comment font-ils ?

En premier lieu, pour une note technique, ce sont principalement les difficultés des figures proposées et leur qualité d’exécution qui sont prises en compte. Alors que pour l’artistique, les juges font attention à cinq points : l’habilité du patineur, les transitions, l’interprétation, la qualité de l’exécution et la chorégraphie.

Maintenant voyons la notation technique plus en profondeur :

A chaque élément (figure) du programme, une valeur de base est assignée. Les juges doivent identifier les éléments et leur niveau de difficulté des pirouettes et des séquences de pas. Chaque juge va déterminer un niveau d’exécution appelé GOE (grade of execution) allant de -3 à +3. Cela va donc ajouter ou enlever des points à la valeur de base de la figure en se rapportant à une grille préétablis. La notation de l’exécution (GOE) par le jury est donc ajoutée à la valeur de base.

Ainsi, on obtient la moyenne réduite du GOE que les juges ont attribué au candidat. Mais cela ne s’arrête pas là ! Le jury peut décider d’ajouter des points en prime, seulement si un mouvement ou une transition est innovateur ou inédit lors du programme. Et ce n’est pas tout ! Les sauts amorcés dans la seconde partie du programme libre sont tous multipliés par un facteur de 1.1 à leur valeur de base. Pourquoi ? Eh bien, car on considère que l’endurance est plus faible lors de la deuxième partie et que la fatigue, plus présente, augmente le risque de chute.

Passons maintenant au score des composants  ou (PCS: Program Component Score)!

Ils sont au nombre de 5, souvent en anglais:

  • SS : Skating Skills (Habilité de patinage)
  • TR: Transitions
  • PE: Performance and Execution (performance et exécution)
  • CH: Choreography (composition ou chorégraphie)
  • IN: Interpretation (interprétation)

Ces composantes sont jugées sur une échelle de 0,25 à 10 points. Elles utilisent le même processus pour déterminer la moyenne que celle que j’ai décrite un peu plus haut. Chaque moyenne des composants est multipliée par un facteur qui varie selon le programme court ou long.

Les valeurs de base des sauts : Je vous les donnes dans l’ordre (Abréviations, Noms, Rotations et valeurs de base)

  • A, Axel, Simple: 1.1, Double: 3.3, Triple: 8.5, Quadruple: 15.0
  • LZ, Lutz, Simple: 0.5, Double: 2.1, Triple: 6.0, Quadruple: 13.6
  • F, Flip, Simple: 0.5, Double: 1.8, Triple: 5.3, Quadruple: 12.3
  • Lo, Boucle, Simple: 0.5, Double: 1.8, Triple: 5.1, Quadruple: 12.0
  • S, Salchow, Simple: 0.4, Double: 1.3, Triple: 4.2, Quadruple: 10.5
  • T, Boucle piqué, Simple: 0.4, Double: 1.3, Triple: 4.1, Quadruple: 10.3

Voilà sur quoi ce base les Juges pour attribuer les notes !

Lorsqu’il s’agit de déductions, voici quelques faute qui entraîne une déduction :
  • Une faute de temps, chacun à 30 secondes pour se placer sur la glace:  – 1.0 par 5 secondes de retard
  • Une faute de musique (inadéquate):  – 1.0
  • Un élément interdit (figure interdite au patinage, considéré comme acrobatique): – 2.0  
  • Une faute de costume (inadéquat): – 1.0
  • Une chute (tout arrêt momentané de la performance ou les 2 lames ne touchent pas le sol): – 1.0 par chute

La note finale est calculée en additionnant la note technique des éléments avec la note des composantes du programme en y soustrayant les déductions s’il y en a. (On appelle ça le TSS: Total Segment Score)

On additionne toutes les notations de chaque programme (libre et court) et le patineur, la patineuse ou le couple ayant le plus haut score total est le vainqueur !

En suivant ce lien, vous trouverez un livre avec lequel vous pourrez étudier cette discipline plus en profondeur ! 

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Facebook
Facebook
INSTAGRAM