«

»

Avr 10

Les Geishas

Geisha ou Geiko

Geisha ou Geiko ?

L’ouverture des maisons de thé dans les quartiers de plaisirs en 1712 marque le début du métier de geisha. Tout d’abord, les premières geishas étaient des hommes (il n’y avait pas de femme geisha au début). Leur travail était principalement de divertir, par des chants et de la musique, les clients des maisons de thé. Attention, ce n’était pas des « gigolos » (de la prostitution masculine).

C’est dans les années 1750, que sont apparue les femmes geishas qu’on a alors appelé Onna Geisha (femme geisha) et les hommes furent donc appelés Otoko Geisha (hommes geisha). Les femmes ont petit à petit pris le dessus sur les hommes, si bien qu’en 1800 plus aucuns hommes n’exerçaient ce métier.

En 1779, la Geisha est reconnue comme un métier et un bureau d’enregistrement fut ouvert. Ce bureau est destiné à recenser les geishas et à veiller que la loi est bien respectée. Cette loi interdit au Geisha de porter des Kimono extravagant, des peignes ou des broches dans les cheveux. Elle leur interdit également de s’asseoir près des invités. Celle-ci indiquait également que seules les prostituées confirmées (aussi appelée Yujo) pouvaient avoir des relations sexuelles avec leurs clients.

En effet, elles pouvaient également être amenées à coucher avec leurs clients, mais elles n’étaient pas obligées. Mais depuis 1779, la prostitution leur est interdite.

En 1944, pendant la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement fit fermer les quartiers de plaisir. On envoya donc les geishas travailler en usine pour soutenir l’effort de guerre. Le 25 octobre 1945, les quartiers de plaisir rouvrirent. L’interdiction totale de la prostitution en 1978 démarqua définitivement les Geishas des prostituées. À la même époque, de nouvelles lois sur le travail des enfants et la scolarité obligatoire interdirent aux filles de devenir Maiko (apprenti geisha) avant quinze ans.

Si vous souhaitez rencontrer ou voir des Geisha, il faut vous rendre à Kyoto où elles exercent majoritairement dans le quartier de Gion.

Je vous conseille de lire le livre : Mémoire d’un Geisha, que vous retrouverez ici !

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Facebook
Facebook
INSTAGRAM